Dernière mise à jour sur le site, ce 05/11/2018 à 16:38:17

Association des maires et des présidents de communautés du Jura

Sylvie Vermeillet décorée de l'Ordre national du Mérite

Discours prononcé samedi 18 mars 2017 à Arbois par Sylvie Vermeillet, Présidente d'Honneur de l'AMJ, Vice-Présidente du Conseil Départemental en charge des contractualisations et des politiques territoriales, à l'occasion de la cérémonie de remise de la médaille de Chevalier de L'ordre national du Mérite

 

Monsieur le Maire d’Arbois, cher Bernard, Messieurs les Préfets, Madame la Sous Préfète, Monsieur le Député Européen, Messieurs les Députés Maires, Monsieur le Sénateur, Madame, Monsieur les conseillers Régionaux, Monsieur le Pst du Conseil Départemental, Mesdames, Messieurs les Conseillers Départementaux chers collègues, Messieurs les Présidents d’Agglomération, Messieurs les Présidents de Communauté de Communes, Madame l’ancienne préfète du Jura, Monsieur le Président de l’Association des Maires du Jura, mesdames, messieurs les membres du Conseil d’Administration de l’AMJ, Mesdames, Messieurs les Maires, Mesdames, Messieurs les Conseillers Municipaux, Monsieur le Président et les membres de l’Ordre du Mérite, Monsieur le Président de la Chambre Régionale de Commerce et d’Industrie, Monsieur le Président de la Fédération des Chasseurs, Mrs les Commandants des groupements de gendarmerie, des sapeurs pompiers et de la  délégation militaire, Chers amis d’enfance, de résistance et de réjouissances,

 

Je ne trouverai pas les mots qui sauront faire écho aux propos de Jacques Quastana … je ressens une profonde émotion en recevant cette distinction …

C’est un très grand honneur que de vivre cet instant : Je mesure le bonheur de vous avoir ici présents. Vous êtes toute ma vie, mes amis, mes amours, … mes toujours !!! Vous êtes celles et ceux que j’apprécie alors combien je vous remercie d’avoir embelli ma vie !!!

Grâce à vous, qui venez de partout, je viens de réussir un joli tour de force, celui d’avoir … un parrain corse ! Cher Jacques Quastana, quelle belle histoire pour le Jura, vous avez si bien réconcilié les maires avec l’Etat ! Vous avez caché les explosifs pour n’être que constructif. Et vous revenez de Paris pour gagner votre pari : faire de moi un chevalier qui se demande ce qu’il a mérité …

J’ai tellement aimé travailler aux côtés de mes amis de l’AMJ ! Je ne conçois cette décoration que pour la partager avec tout le Conseil d’Administration car elle est l’hommage de la République aux bénévoles en politique. Merci à Mr le Ministre Jean-Michel Baylet d’encourager ce que nous avons fait puisque l’AMJ est un fruit d’excellence : une somme de différences, une alliance de bénévolat pour le Jura ! De combats en congrès, de débats en procès …

Avec Jean-Louis Maitre, mon décamètre, avec Evelyne, Françoise, Arlette, avec Bernard un peu plus tard, avec Maurice, Denis, Jean Louis, les maires Michel, Jean-Gabriel,  Pierre, Philippe, Patrick, Félix, Franck, avec Albert, Jean, Alain, Roger, Florence, Yvan, Bernard, Gérard, Grégoire, nous n’avons jamais cessé d’y croire  …  avec René Millet, avec Catherine Bayet qui ont toutes mes pensées …

Nous avons tout tenté et tout traversé pour défendre et faire entendre la voix des maires ; étions nous des loups de maires ? Il y eut des heures noires mais aussi de belles victoires et je voudrais vous en faire part parce que vous y avez pris part …

Je me tourne vers Jacques Pélissard, à la fois grand-père et grand maire, il faut le faire ! notre Président des Maires de France, qui lui aussi, au prix de combats et de souffrances a crée la « puissante AMF » : puissante parce qu’il fut un chef, le seul qui préférat ses maires à la gloire d’un ministère : il fallait oser s’opposer à Nicolas Sarkozy et gagner la partie dans l’affrontement contre le service minimum en cas de grève des enseignants. Il l’a fait et lors des congrès, chaque ministre tremblait. Jacques Pélissard nous a unis, il nous a permis d’être encore plus forts …

 Dans cette réussite, j’y vois du mérite : l’union des maires est le plus beau des repères … et comme dans 2 jours c’est son anniversaire, printemps d’applaudissements !

Vous souvenez vous de  la photo du centenaire : 11 000 maires le cœur battant sous l’écharpe tricolore, c’est un trésor : trésor qui dit que la République n’est pas à Paris mais ici et dans chaque petit Pays car, loin du scandale national, le moindre élu communal, départemental ou régional se lève pour que tout soit normal : des écoles, des routes, des assistantes sociales ; du haut débit, du Gemapi, des égouts, des concerts, des cimetières, des PV, des pompiers, des trains, de l’eau pour le bain, des mariages, des commérages et tout ne va pas si mal : c’est la magie de l’élu local … dans cette exemplaire conduite, j’y vois du mérite !

 

J’ai aimé travailler aux côtés de Gilbert Barbier et Jean-Marie Sermier : Vous aviez accueilli l’AMJ et tous les maires à Dole avec un programme de haut vol : médiathèque, collégiale, commanderie et vous avez ainsi brillement participé à l’unité de notre assemblée. Vous étiez aussi là dans nos combats : les cartes scolaires ou cartes colère mais aussi celui de la carte judiciaire … Et nous voici partis à Colmar avec Jean Marie, manifester contre Rachida Dati, qui, dans sa grande délicatesse nous fit charger par les CRS : Parlementaires et maires : sur les fesses !!! et Preuve que les réformes déforment. Même Gilbert, alors maire, fut  blessé, agressé au soir d’une belle victoire mais le chirurgien n’était pas loin et d’un coup de scalpel fut remis en selle … Combien de maires menacés, attaqués ? Jean Thery maire de Port Lesney peut témoigner et Christian Lagalice, maire d’Annoire ils sont là ce soir… mon souvenir le plus noir, image de désespoir, est le décès d’Yves Claudey ; je n’ai pas su, moi non plus, le garder à nos côtés et jamais je n’oublierai. Les maires font parfois rempart de leur corps …  dans ce don de soi sans limites, j’y vois du mérite.

 Je vous avouerai aussi de grands moments à l’AMJ particulièrement élégants : comme Partir au congrès à Paris et oublier Daniel Gandolfi, le maire du Moutoux, derrière nous  … emmener les maires à l’hotel et découvir qu’il n’y avait pas assez de chambres pour tous les membres : tenter de les aparier … je ne citerai pas les noms des mariés …

Exécuter la circulaire nous obligeant à coller nous même les affiches électorales du Front National sur les panneaux municipaux ; pendant la grippe aviaire : remplir le formulaire nous faisant recenser à l’unité : poules, pintades, oies, dindes et dindons sans préciser si, au-delà du rhume, le préfet ne parlait que de ceux à plumes.

Et nous avons rempli les formulaires, nous avons obéi aux circulaires car les maires ont une âme exemplaire à toujours bien faire. Vous me permettrez de citer nos doyens, dont les mandats remontent à de Gaulle ou à la Gaule, on ne sais plus calculer … applaudissez, catégorie arrière grand maire : Joseph Roy, depuis ½ siècle maire de La Bretenière : le maire y étant Roy, ce n’est plus une mairie mais une monarchie : longue vie à notre doyen souverain : Joseph, nous avons prévu le trône et la couronne !     Et depuis 40 ans, Robert Mouget, veille sur les siens à Chilly sur Salins ! Il y a 40 ans,  votaient les premiers jeunes de 18 ans, contre 21 auparavant. Quelles évolutions, quelles révolutions depuis votre 1ère élection ! Et merci de tenir bon ! Dans vos plébiscites, j’y vois du mérite !

 J’ose vous poser la question : combien avez-vous usé de préfets ? ?? Car les maires vénèrent leurs plus hauts fonctionnaires … les préfets-rés : ils me font l’honneur de leur amitié et j’en suis très touchée. D’autant que nous avons partagé des instants privilégiés à négocier, à trouver, à avancer. Je pense qu’il faut être doué d’une agilité assez rare pour exécuter ce grand écart : appliquer la loi toujours la même à des territoires jamais les mêmes … En matière d’agilité, nous aurons pu apprécier celle de Joelle Le Mouel pour grimper au sommet du clocher de ND Libératrice de Salins ou celle de Jacques Quastana parti comme un cabri au sommet du Mont Poupet laissant derrière tous les maires essoufflés dans les escaliers. Monsieur le Préfet Vignon, j’ignore quelle ascencion nous vous réserverons mais il n’y a aucune raison pour que nous manquions d’imagination : et ce ne sera certainement pas la nacelle de la grande échelle ! Côté cheptel, on ne vous souhaite ni les cerfs en forêt de Chaux chers à Brigitte Bardot et à Joelle ni les loups ni les patous chers à Jacques, ni votre spécialité de rats taupiers mais peut être un peu de tetra, animal difficile à suivre, aussi visible que la Vouivre… Merci à vous 3 d’être près de moi, je mesure combien c’est exceptionnel mais vous êtes exceptionnels … j’ai donc bien de la chance d’être parmi celles et ceux qui font l’essence de mon existence, y compris depuis mon enfance : Mon papa, toujours là pour moi, qui m’a appris la rigueur et le bénévolat, avec ma grand-mère, cette incroyable Jeanne au tempérament bouillonnant et ma maman qui me manque depuis 13 ans, mon grand-père qui fut maire de Cernans pendant 44 ans ; mes 3 filles ; Diane dont je suis si fière dans sa recherche contre le cancer, Azure et Stella, jumelles tombées du ciel, qui ont la patience d’accepter mes absences ; ma famille ;  mes amis de Cernans depuis bientôt 50 ans qui sont là dans les très bons et les très mauvais moments, comment ne pas penser à Sébastien et David qui nous laissent un si grand vide, à Dédé Guinchard et Titi Jeannin qui m’ont tenu la main … mon conseil municipal, quelle équipe géniale ! mes maires du plateau, mes poteaux, mes maires de Salins, ces anges gardiens qui sont les miens, mes maires de Champagnole délicieusement rock n’ roll, mes maires du département si vivants, mon Président cher Clément, mes collègues du département si combattants, mes AMJ de magie , mon employeur Christian Pasteur qui a éprouvé puis prouvé ma compatibilité avec la comptabilité, mes collègues phénoménales du cabinet Pierre Marchal, mes amis du Doubs si doux, Arnaud Danjean, notre député européen, si brillant et toujours présent, Arnaud la France a besoin de ton talent ; Bernard Amiens, qui me connait si bien et me fait le bonheur de vous accueillir dans cette magnifique salle Pasteur  … enfin, depuis quelques instants : mes amis chevaliers, officiers de l’Ordre du Mérite, Denis Vuillermoz, Président, Michel Jacquot et le porte drapeau … chers amis, dans chacune de vos réussites, il y a tant de mérite !   

Vous êtes tout ce je protège parce que vous avoir dans ma vie est un privilège,

Vous êtes ma légion, mon honneur, vous êtes ma religion, celle du cœur,

Louis Pasteur m’a laissé la rage pour de veiller sur nos villages, il disait « Guérir parfois, soulager souvent, écouter toujours « : Chacun d’entre vous est Louis Pasteur parce que de vous, je ne retiens que le meilleur. Je vous rends hommage parce que vous n’êtes pas sages … et s’il faut un peu de folie pour plaire à Sylvie, C’est l’amour que vous portez à notre Pays qui fait que Marianne est si jolie : alors je vous en remercie !

 

 Encore merci à mon Parrain, je vous invite à gouter le vin d’Arbois qui permet de rester droit.

 

Retour

Contact


ASSOCIATION DES MAIRES
ET COMMUNES DU JURA
4 avenue du 44ème RI
39000 LONS LE SAUNIER
Tél : 03 84 86 07 07 - Fax : 03 84 47 07 31

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter pour rester informé de notre actualité et événements. Indiquez votre email ci-dessous puis valider.

mentions légales - réalisation Amenothès Conception